Rewah Actualités

Problèmes de sels - humidité ascensionnelle

Problèmes de sels - humidité ascensionnelle

Problèmes de sels résultat d’humidité ascensionnelle ?

De l’humidité cherchant à s’infiltrer progressivement vers le haut dans les murs d’une maison pour y laisser des taches d’humidité, avec toutes les conséquences que cela implique : c’est ainsi que nous pourrions décrire l’humidité ascensionnelle. Comme tous les autres problèmes d’humidité, l’humidité ascensionnelle peut entraîner bien des désagréments. Dès lors, si vous voulez arrêter ce fauteur de troubles, une bonne idée consiste à faire injecter des produits Rewah dans les murs par une firme spécialisée. Tout nouvel apport d’humidité sera alors définitivement bloqué. Cependant, le mur situé au-dessus de cette zone d’injection est toujours rempli d’humidité, une humidité qui doit maintenant s’évaporer.

Une humidité ascensionnelle… chargée en sels

En soi, le séchage de l’humidité encore présente dans le mur ne constitue pas vraiment un problème. Cependant, au fil des années, des sels provenant du sol ont également été entraînés et se sont dispersés dans le mur. Ce sont dès lors plutôt ces sels qui posent problème. En effet, lorsque l’eau s’évapore, le sel sèche et se cristallise. Des efflorescences ou des taches blanches peuvent ainsi apparaître sur le mur. On parle souvent de salpêtre, mais l’utilisation de ce terme n’est pas tout à fait correcte. En effet, le salpêtre est un sel spécifique appartenant à la classe des nitrates, tandis que les efflorescences blanches sont plutôt provoquées par des sulfates.

Différents types de sels

Nitrates, sulfates,… Un type de sel n’est certainement pas l’autre ! Différents types de sels peuvent donc venir se loger dans les murs en conséquence d’une humidité ascensionnelle. C’est la raison pour laquelle nous distinguons trois principaux types de sels :

- les sulfates

Ces sels sont à l’origine des efflorescences blanches. Les taches blanches apparaissent parce que le sel se cristallise. Mais, parallèlement, le volume de sel  augmente également. Ce phénomène peut entraîner le décollement d’enduits ou de peintures appliqué(e)s trop rapidement. C’est la raison pour laquelle il est important d’attendre suffisamment longtemps avant de parachever un mur injecté. Vous pouvez également veiller à ce que les sels cristallisés n’endommagent pas le nouvel enduit en appliquant sur le mur une membrane de blocage des sels Membrasec ou Membrascreen de Rewah.

- les nitrates

Les nitrates sont également appelés sels « hygroscopiques », ce qui signifie qu’ils peuvent retenir l’humidité contenue dans l’air. Lorsque ces sels se trouvent dans un mur, il se peut que le mur reste humide ou que des taches d’humidité apparaissent, même lorsque l’injection contre l’humidité ascensionnelle s’est déroulée parfaitement. On trouve surtout ce type de sels dans des zones agraires, dans les exploitations agricoles, les fermes, les étables ou en cas d’utilisation de briques de récupération. Dans de tels cas, il est important de dissimuler les taches gênantes et d’empêcher l’air humide d’entrer en contact avec les sels. Pour ce faire, on pourra appliquer sur les murs des membranes de blocage des sels (Membrasec ou Membrascreen de Rewah) avant d’y appliquer un enduit normalement.

- les chlorures

Ces sels apparaissent surtout dans des lieux de stockage de sel, dans des murs en contact avec des sels de déneigement ou dans les zones côtières (on parle dans ce cas de « sel marin »). Il sont à la fois hygroscopiques et efflorescents et peuvent également entraîner une pulvérulence des briques dans lesquelles ils se sont logés. Heureusement, on peut également freiner ces sels à l’aide de membranes étanches comme les membranes Membrasec ou Membrascreen.

Créer un tampon pour stopper les sels

Afin de veiller à ce que les sels présents dans votre mur n’entraînent pas de taches ou d’autres désagréments, vous pouvez également utiliser des enduits de rétention des sels. Les pores présents dans ces enduits vont faire office de tampon dans lequel les sels pourront se cristalliser sans provoquer de dégâts. Naturellement, ces enduits ne peuvent pas « faire tampon » indéfiniment : en effet, une fois que les pores sont remplis, l’enduit risque à nouveau d’être endommagé. C’est la raison pour laquelle il convient de s’assurer que l’humidité ascensionnelle a bien été stoppée. Dans le cas contraire, des sels continueront à s’accumuler et l’enduit sera vite saturé… Il est également essentiel qu’un tel enduit reste « ouvert ». Celui-ci ne peut donc pas être fermé par du papier-peint ou par une peinture étanche à la vapeur.

Injecter les murs contre l’humidité. Et ensuite ?

Si vous avez fait injecter un produit contre l’humidité ascensionnelle dans vos murs, il se peut que les sels (toujours présents) dans les murs entraînent encore des problèmes. La meilleure chose à faire consiste à appliquer alors sur le mur des membranes de blocage des sels (comme Membrasec ou Membrascreen de Rewah). Toutefois, ce produit ne peut être appliqué que sur une seule face du mur, car il doit encore pouvoir sécher de l’autre côté.

Un problème d’humidité ascensionnelle ? Rewah vient à votre rescousse ! 

Votre maison est ravagée par l’humidité ascensionnelle ? Ou vous avez fait injecter un produit dans vos murs, mais les taches restent visibles ? Alors, vous pouvez toujours faire appel à Rewah. En effet, nous proposons diverses solutions pour lutter contre l’humidité, allant de systèmes prêts à l’emploi au ciment à prise rapide, en passant par les résines à injecter. En outre, nous sommes également une valeur sûre dans le domaine de la restauration et de la construction en béton. Ce n’est pas pour rien si le nom de Rewah est garant de professionnalisme, de qualité et de service !